Aux hommes que nous aimons

Aux hommes que nous aimons

Ce n’est pas contre vous mais il fallait bien dire
La peur au fond du ventre, honte et humiliation
Et les corps et les cœurs sacrifiés à l’empire
De l’homme misogyne, sa Loi et sa raison

Yves Jamait : une plume engagée ?

Chaque mois, la Revue Tentaculaire décortique les textes du chanteur Yves Jamait pour en extraire un thème propre à son univers. 
Pour clore en beauté un mois très politique, la pieuvre quittait ses abysses pour se frotter aux affaires courantes en compagnie du poète.
Du temps de 68, on avait sottement reproché à Georges Brassens son manque d’activisme et d’engagement politique. Ce dernier, loin d’être un agitateur public, préférait manier une plume audacieuse et chafouine, plus discrète aussi, comme l’illustre la non moins engagée Mourir pour des idées (1972).