L’aiguillage de la pensée

L’aiguillage de la pensée

Après l’étrangeté d’un essai sur le contrôle, je me dirige naturellement vers la tentative d’un essai sur la manipulation. La manipulation des masses, la propagande, le mensonge d’État. Ce sont des expressions que nous connaissons, qui nous effraient également.
Le fait est que notre premier sentiment face à ces expressions, ces menaces, est celui d’un éloignement. Les conspirations c’est ce qu’on voit dans les films, dans les séries télévisées. Comment penser aujourd’hui que l’on puisse, dans un état républicain comme le nôtre, être sujets à d’importantes manipulations ?…

Jeune, gay et impudique

– “Jeune, gay et impudique… – Ola olé, qu’est-cela messire Sexplicit ?, annoncent au mégaphone Dama Censure et Frérot Gros (Big Bro) à la lecture de ces lignes télégrammatiques.
Effectivement, comme dit le proverbe Chaud lapin de bon matin, qui donne en version scolastique et sans calembours, ou camembert, Le Paresseux de Saint-Amant : “fagoté, / Comme un lièvre sans os qui dort dans un pâté”.