Artisticité du cri et angoisse écologique

Artisticité du cri et angoisse écologique

Le festival d’Ambronay accueille depuis maintenant 40 ans, à la fin du mois de septembre, le grand rendez-vous de musique baroque de la saison. Revenons ici sur l’un de ses grands succès : l’oratorio Il diluvio universale (Le déluge universel) de Michelangelo Falvetti (1642-1692), redécouvert il y a quelques années par le chef d’orchestre Leonardo García Alarcón, et proposé au festival en 2010 (repris cette année le 5 octobre à 20h30 à l’abbatiale). Retravaillant l’épisode biblique du déluge, l’œuvre de ce compositeur baroque semble faire écho au mal de notre siècle : l’angoisse écologique. Il propose en effet de mettre en musique le cri d’une humanité démunie face à la furie destructrice des éléments, à qui la Justice divine a commandé de punir les hommes.